Quelles différences entre les maisons passives, maisons BBC et les maisons RT 2020 ?| VILLA TRADITION
Avis de nos clients

Quelles différences entre les maisons passives, les maisons BBC et les maisons RE2020 ?

Publié le 29/09/2021

Vous êtes sur le point de faire construire votre maison et vous vous interrogez sur les différences qu’il peut exister entre les différentes appellations données aux bâtiments économes en énergies. Entre les maisons BBC, les maisons passives, le label BBC et la nouvelle norme RE2020, il peut être un peu compliqué de s’y retrouver. VILLA TRADITION vous propose de décrypter avec vous les différents labels et les points essentiels en matière de Réglementation Thermique.  

Les maisons BBC

L’appellation BBC (Bâtiment Basse Consommation) existe depuis 2005. Ce type de maison consomme très peu d'énergie (étiquette énergétique située entre A et B).

construire une maison basse consommation

Les constructions dites à “Basse Consommation” reposent sur 4 principes, permettant d’allier respect de l’environnement et économies d’énergies :
 

  • Une conception bioclimatique (adaptée aux caractéristiques climatiques et au lieu d’implantation du logement) ;
  • Une étanchéité à l'air (pour éviter les déperditions de chaleur et diminuer la consommation globale du bâtiment) ;
  • L'utilisation d’énergies renouvelables pour le chauffage, le rafraîchissement et la production d’eau chaude sanitaire ;
  • Une isolation thermique renforcée via une double isolation de la dalle et des murs.

La réglementation thermique RT2005 et RT2012
 

Issue de la réglementation thermique RT2005 pour les constructions neuves, elle vise à concevoir des maisons plus économes en énergie. Les valeurs de référence des maisons BBC, définies par l’association Effinergie, dépendent de différents facteurs, tels que la zone climatique et l’altitude à laquelle se situe le terrain sur lequel est construite l'habitation. 

Pour obtenir ce label et le niveau de performance énergétique requis, certaines conditions sont nécessaires comme une isolation thermique renforcée, une étanchéité à l’air et l’installation d’équipements issus des énergies renouvelables (chauffe-eau solaire ou thermodynamique, pompe à chaleur, etc.).

Sachez toutefois que la RT2005 a été remplacée par la RT2012 en janvier 2013 pour la construction de maisons individuelles. Si la RT2005 acceptait une consommation d’énergie primaire allant jusqu’à 250 kWh/m²/an, la RT2012 impose quant à elle, une consommation de 50 kWh/m²/an maximum et requiert également d’autres niveaux d’exigence, afférents à la performance énergétique des bâtiments :
 
L’exigence d’efficacité énergétique doit correspondre aux besoins bioclimatiques du bâti (coefficient Bbiomax).
La consommation énergétique est modulée selon différents critères tels que l’usage du bâti, sa hauteur ou sa localisation géographique (coefficient Cepmax).
De par sa conception bioclimatique, les constructions RT2012 doivent proposer un confort optimal avec une température intérieure maximale de 26° (Ticref) sur une période de 5 jours chauds en été.


Les maisons passives

La maison passive quant à elle, offre une promesse extrêmement forte, celle de réaliser 90 % d’économie sur l’énergie de chauffage par rapport à une construction neuve traditionnelle ! Ainsi, la labellisation Passivhauss nécessite de bien respecter 4 critères dans sa construction pour obtenir notamment des performances en matière d’isolation, de fenêtres, de ventilation, de ponts thermique et d’étanchéité à l’air : Constructeur maison passive

  • Besoins en énergie de chauffage inférieur à 15 kWh/m²/an.
  • Consommation d’énergie primaire de 120 kWh/m²/an maximum.
  • Perméabilité à l’air de l’enveloppe inférieure à 50 Pascals de différence de pression ou équivalente à 0,6 par heure.
  • Fréquence de surchauffe maximum de 25 °C sur 10 % des heures les plus chaudes de l’année.
  • Pour atteindre ces objectifs, la maison passive utilise toutes les sources de chaleur disponibles dans la maison, à savoir l’énergie apportée par le soleil, mais aussi la chaleur dégagée à l'intérieur par l’ensemble des appareils électroménagers et de ses habitants.

Source photo : http://www.choisirmonconstructeur.com/


Les maisons BEPOS 

etiquette de ma maison basse consommation neuve
Le texte de loi concernant la RE2020, imposera en 2022, aux constructions neuves de répondre à une nouvelle norme : le BEPOS (Bâtiment à Énergie POSitive). Les maisons positives sont des habitats passifs mais également positifs, car elles produisent plus d’énergie électrique qu'elles n’en consomment. 

Ces constructions intelligentes sont donc aptes à répondre à l’ensemble des besoins de dépenses énergétiques d’un foyer.

À ce titre, la maison passive doit répondre immanquablement à 2 critères :

  • Diminuer significativement sa consommation énergétique  ;
  • Disposer de dispositifs issus des énergies renouvelables. Leur production d’énergie devra être supérieure, chaque année, à la consommation du ménage.

Par ailleurs, la construction des maisons BEPOS implique l’utilisation de matériaux ayant un bilan carbone limité.

Source photo : http://www.choisirmonconstructeur.com/

La nouvelle réglementation thermique : la RE2020

Comme évoque, la Réglementation Environnementale 2020, entrera en vigueur au 1er janvier 2022. Celle-ci exigera alors une consommation énergétique de 0 kwhep/m²/an. Tandis que sa prédécesseure, la RT2012 limitait la consommation d’énergie à 50 kWh/m²/an, cette nouvelle réglementation vise à construire des logements ou des bâtiments à énergie positive, produisant donc plus d’énergie qu’ils n’en consomment, mais également des maisons passives dépensant très peu d’énergie et valorisant l’énergie générée. 

Au vu de l’urgence climatique actuelle et, sachant que le secteur du bâtiment représente à lui-seul environ 30 % des émissions de gaz à effet de serre en France, les objectifs poursuivis par le Ministère de la Transition Écologique sont clairs. Les nouvelles constructions devront ainsi : 

  • Diminuer de manière significative leur impact environnemental, en inspectant minutieusement leur impact environnemental (traçabilité et filières de recyclage des matériaux utilisés sur les chantiers de construction) ;
  • Augmenter davantage la performance énergétique des bâtiments (passifs voire positifs) ;
  • Améliorer le confort de vie des habitants, en adaptant les habitations aux changements climatiques à venir, comme les épisodes de fortes canicules que nous connaissons régulièrement.

Si les maisons passives, BBC et RE2020, imposent des normes de constructions plus exigeantes et génèrent un coût de construction supérieur aux structures traditionnelles, elles permettent toutefois d’améliorer les performances des bâtiments, de réduire les dépenses énergétiques des ménages et de diminuer de manière drastique, l’empreinte carbone du secteur du bâtiment sur le territoire Français.

Vous souhaitez faire construire une maison basse consommation ? Nos experts seront ravis de vous guider, contactez les !